Serveur virtuel ou serveur dédié : le bon choix pour votre entreprise

Vous souhaitez héberger vos données, externaliser votre infrastructure informatique dans un datacenter sécurisé pour réaliser des économies et optimiser la sécurité de vos données. Mais vous ne savez pas quoi choisir entre serveurs dédiés, serveurs virtuels, serveurs virtuels privés (VPS).

Pour vous aider à y voir un peu plus clair, on vous explique les principales différences qu’il y a entre un serveur dédié et un serveur virtuel privé ainsi que les avantages et les inconvénients de chacune de ces solutions.

Serveur dédié

Comme son nom l’indique le serveur dédié, est un serveur physique (vous pouvez le comparer à la tour de votre PC). Ce serveur est réservé à votre usage personnel, vous avez donc accès à l’ensemble des ressources de la machine et vous être libre de la configurer comme bon vous semble (système d’exploitation, mémoire vive, capacité de stockage, puissance de calcul, bande passante…).

Le serveur est hébergé dans une baie d’un datacenter, et bénéficie de l’ensemble des garanties offertes par ce type d’infrastructure en termes de sécurité et de protection des données (accès au site sécurisé, redondance, GTR…)

Avantages du serveur dédié :

  • Environnement « entièrement » privé
  • Serveur sur-mesure parfaitement dimensionné par rapport à vos besoins
  • Accès à 100% des ressources (processeur, mémoire vive, stockage, bande passante…)
  • Hautes performances

Inconvénients du serveur dédié :

  • Coût : un serveur dédié reviendra dans la très grande majorité des cas plus cher qu’un serveur virtuel VPS
  • Flexibilité : en cas d’upgrade au niveau matériel (ajout de mémoire vive, ajout disque dur…) il y aura forcément une période de maintenance donc d’arrêt de service le temps d’installer les nouveaux composants
serveur dedie

L’hébergement de vos données sur un serveur virtuel

Avec le serveur virtuel privé (VPS),  les ressources du serveur physique sont partagées entre plusieurs utilisateurs. Pour mieux comprendre comment fonctionne un serveur virtuel, parlons rapidement du concept de virtualisation.

Hyperviseur, virtualisation et machines virtuelles (VM)

Pour mettre en place des serveurs virtuels privés sur un serveur physique, on utilise un hyperviseur – pour faire simple on peut dire que l’hyperviseur est un système d’exploitation ou un logiciel qui permet de faire fonctionner plusieurs machines virtuelles (VM) sur une même machine physique.

Parmi les hyperviseurs les plus connus on peut citer : VMware vSphere / ESXi, Microsoft Hyper-V, Microsoft Virtual PC, KVM, Citrix XenServer, RHEV, Oracle VM, Parallels Desktop…

Il est donc possible de créer et d’héberger des centaines de machines virtuelles sur un serveur physique. Chacune de ces machines agissant comme n’importe quel autre ordinateur et disposant de son propre système d’exploitation, de ses propres caractéristiques techniques (puissance de calcul, mémoire vive, capacité de stockage…)

Avantages du serveur virtuel privé :

  • Moins cher qu’un serveur dédié
  • Facilité de déploiement : votre serveur peut être crée en quelques clics seulement
  • Flexibilité et facilité d’upgrade : augmentez les ressources de votre serveur sans aucune interruption de service
  • Sauvegarde et restauration : toutes les VM sont sauvegardées entièrement, en cas de problème majeur, votre machine peut être restaurée en l’espace de quelques minutes.

Inconvénients du serveur virtuel privé :

  • Performance : le serveur virtuel privé est « un peu » moins performant qu’un serveur en dur.

Concernant les performances du serveur virtuel privé, ce qui pouvait être encore totalement vrai il y a quelques années, l’est de moins en moins aujourd’hui. En effet les VM sont de plus en plus performantes grâce à l’utilisation de SSD, ou de plateformes de virtualisation hyper convergées.

Serveur dédié ou serveur virtuel VPS : quel choix pour mon entreprise ? 

Le serveur virtuel privé est parfaitement adapté dans la majorité des cas

A moins que vous n’ayez absolument besoin d’une infrastructure physique dédiée (politique de l’entreprise, besoin d’une machine avec des caractéristiques très spécifiques), le serveur virtuel privé est parfaitement adapté dans la majorité des cas, avec la démocratisation de la virtualisation, du cloud computing, les serveurs virtuels offrent une solution performante, simple et rapide à mettre en place et à administrer, facilement upgradable, tout en restant parfaitement sécurisé et accessible à un coût moindre.

Vous souhaitez externaliser vos serveurs mais vous hésitez encore entre serveur dédié ou serveur virtuel ? Contactez un expert hébergement Foliateam et bénéficiez de ses conseils avisés !